Partager

Trophée Major

Réalisé par l’artiste Jacques Baril, le trophée Major représente à la fois la forêt d’Abitibi-Témiscamingue, les flammes de la passion, la chaleur de l’accueil. On peut notamment y reconnaître une partie de la fleur de lys du Québec, la moitié d’un cœur, une vague faisant référence à l’eau, très présente.

Le cercle vise à parler des objectifs, de l’unité. C’est également réflexion du paysage, le sol et le sous-sol riche de la région. On y retrouve les couleurs chaudes de l’été et les couleurs froides de l’hiver; la dualité des deux régions Abitibi et Témiscamingue unifiées vers le même but. Le regard et l’influence de chacune de deux entités régionales sur l’autre.

L’ensemble de la sculpture est issu d’une goutte ou d’une graine, semence d’un avenir nouveau.

Lire la symbolique complète du trophée


Jacques Baril

Artiste sculpteur de région nordique, partagé entre l’éphémère et l’éternel, il vit à chaque jour le défi de choisir. Il a réalisé des œuvres publiques au sommet du Rigi, au fort Gibraltar, sur le mur de la Polyno, devant le CLSC des Aurores boréales, dans le parc botanique à Fleur d’eau, sur le lac Abitibi, sur les plaines d’Abraham, etc.

Jacques BarilSa démarche artistique étant intimement liée à son environnement, un lieu paradoxal de confrontations et de symbioses Homme-Nature, dans une relation amour/haine, plaisir/danger, travail/survie. Du même coup ces gestes antagonistes se sont installés dans son esprit comme des outils de création et participent au choc quotidien de l’art dans sa vie.

La survie reste encore la meilleure issue, non seulement la sienne mais aussi celle des idées, des objets, des formes, des matières déjà créées qu’il réchauffe et rassemble afin de donner un nouveau sens à leurs existences et à la sienne.

Pour plus d’information sur Jacques Baril

×